Le HCR inaugure une résidence pour des réfugiés iraquiens en Arménie

Le HCR inaugure « La maison sociale » - une résidence de 46 appartements qui permettra de loger des réfugiés iraquiens dans le village de Darbnik, au sud de l'Arménie.

De jeunes réfugiés iraquiens jouent devant leur nouvelle résidence à Darbnik, dans le sud de l'Arménie.  © HCR/A.Hayrapetyan

DARBNIK, Arménie, 3 juillet (HCR) - L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a inauguré vendredi une résidence qui permettra de loger des réfugiés iraquiens dans le village de Darbnik, au sud de l'Arménie. Le bâtiment, auparavant un lycée agricole que le Gouvernement arménien a cédé au HCR l'an dernier, comprend 46 appartements et une salle de réunion et de loisirs. Il a été réhabilité par YMCA/Shelter, un partenaire du HCR.

Lors de la cérémonie d'inauguration à laquelle ont pris part des représentants du gouvernement, des diplomates, des entreprises locales, des agences des Nations Unies, des travailleurs humanitaires et des réfugiés iraquiens, la déléguée du HCR pour l'Arménie, Bushra Halepota, a remercié tous ceux qui avaient aidé à la réalisation du projet et elle a souhaité aux nouveaux résidents une vie digne et heureuse à Darbnik, un village de la province d'Ararat.

« Une maison est faite de briques, toutefois un foyer et une communauté se construisent avec le coeur et c'est le lien étroit avec la communauté qui transformera ce beau bâtiment en un foyer heureux pour des familles iraquiennes », a-t-elle dit.

De nombreux partenaires du HCR ont participé à ce projet : le Gouvernement arménien a garanti que le bâtiment soit raccordé au réseau de distribution de gaz et d'électricité ; l'entreprise de télécommunications VivaCell-MTS a apporté un soutien financier essentiel et l'ambassade des Etats-Unis fournira le mobilier des appartements.

Ces dernières années, des centaines de membres de l'Eglise apostolique arménienne, l'une des communautés chrétiennes les plus anciennes, ont fui des violences sectaires en Iraq. La plupart étaient nées dans ce pays.

Quelque 1 000 Iraquiens d'origine arménienne ont obtenu le statut de réfugiés ou l'asile temporaire en Arménie au cours des quatre dernières années. Ils vivent dans des maisons qu'ils louent dans la capitale, Erevan, ou dans les provinces d'Ararat et de Kotayk.

La plupart ont des ressources financières limitées et elles ont besoin d'une aide matérielle d'urgence. Il est également difficile pour elles de communiquer dans une langue qui ne leur est pas familière et beaucoup peinent à joindre les deux bouts.

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés, à travers ses partenaires locaux, aide les familles les plus vulnérables et encourage l'intégration locale des réfugiés. La « Maison sociale » de Darbnik fait partie de ce programme et répond au besoin le plus essentiel des réfugiés, celui de disposer d'un abri.

« VivaCell-MTS, en tant qu'entreprise responsable, souhaite contribuer à cet important programme de logement initié par le HCR », a déclaré le Directeur général de VivaCell-MTS Ralph Yirikian, qui a pris part à la cérémonie d'inauguration au côté du Vice-Premier ministre Armen Gevorgyan et d'autres personnalités, une cérémonie lors de laquelle a été effectué le traditionnel coupé de ruban. « Nous, Arméniens d'Arménie, devront faire de notre mieux pour créer des conditions permettant à ces personnes [les réfugiés iraquiens] de rester et d'envisager l'avenir de leurs enfants ici. »

Par Anahit Hayrapetyan à Darbnik, Arménie