Barbara Hendricks fait entendre la voix des réfugiés à la Fête de l'Humanité 2012

La célèbre cantatrice Barbara Hendricks, Ambassadrice honoraire à vie auprès du HCR, participe pour la première fois à la Fête de l'Humanité.

Interviewée par Pierre Barbancey, Grand reporter à l'Humanité, au Village du Monde de la Fête de l'Humanité 2012, Barbara Hendricks témoigne sur la situation des réfugiés maliens.   © HCR/F.Moumtaz

La Courneuve, France, 16 septembre (HCR) - Pour la Fête de l'Humanité 2012, Barbara Hendricks, célèbre cantatrice et Ambassadrice honoraire à vie auprès du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a participé à une table ronde sur la situation des réfugiés maliens. C'est sa première participation à la Fête de l'Humanité.

Devant une salle comble, elle a évoqué son engagement depuis 25 ans auprès du HCR. Elle s'est rendue auprès des réfugiés dans des camps au Timor, dans la région des Grands Lacs. Cet été, elle a effectué une mission au Burkina Faso pour y rencontrer des réfugiés maliens.

« Depuis ma première visite dans un camp de réfugié, la cause des réfugiés est devenue une partie de moi-même », a-t-elle expliqué. Elle a salué le courage « des réfugiés qui ne perdent jamais le sens de la dignité pour leur survie de leur famille. » Elle a également rendu hommage au travail des collègues du HCR sur le terrain, y compris ceux qui ont perdu la vie dans l'exercice de leur fonction.

Elle a regretté que peu d'espace soit accordé dans les médias sur la question des réfugiés maliens et elle a réitéré sa volonté de mieux la faire connaître. Actuellement, 268 804 personnes ont fui le Mali - principalement vers la Mauritanie (106 265), le Burkina Faso (107 929) et le Niger (54 546) - en raison du conflit au nord du Mali. Par ailleurs, 185 889 personnes seraient déplacées à l'intérieur du pays.

Sur la Grande scène de la Fête de l'Humanité 2012, après avoir été présentée par Maurice Ulrich, Journaliste à l'Humanité, Barbara Hendricks appelle à la solidarité avec les personnes déracinées par le conflit au Mali.   © HCR/F.Moumtaz

Elle a rappelé que des contributions financières sont nécessaires d'urgence pour venir en aide aux populations maliennes car seul un tiers des fonds nécessaires a été recueilli. Il deviendra extrêmement difficile de venir en aide à de nouveaux réfugiés maliens si d'autres déplacements de populations se produisaient.

L'après-midi, sur la Grande Scène de la fête de l'Humanité devant plusieurs milliers de participants, la cantatrice a réitéré son appel aux dons pour soutenir les réfugiés maliens et elle a exhorté « tous les citoyens à faire pression sur les gouvernements ». Elle a de nouveau évoqué sa mission récente au Burkina Faso et elle s'est inquiétée de la situation des femmes. Elle a salué la générosité des pays d'accueil. Elle a conclu sous un tonnerre d'applaudissement, « sans la solidarité, nous ne sommes plus des êtres humains. »

Barbara Hendricks a terminé son intervention en entonnant a capella la célèbre chanson « Freedom » devant un public admiratif.

Par Fadma Moumtaz à La Courneuve