Le Koweït verse 121 millions de dollars pour la réponse du HCR à la crise en Syrie

Pour la troisième année consécutive, le Koweït a contribué généreusement aux opérations du HCR visant à alléger les souffrances des Syriens déracinés.

António Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, tient en main le chèque qu'il vient de recevoir d'Abdoullah Al-Matouq, Conseiller de l'Emir du Koweït. Ces fonds seront utilisés pour financer la réponse humanitaire du HCR à la crise en Syrie.  © UN Photo/J.M.Ferré

Genève, 12 juin (HCR) - Le Koweït a versé 121 millions de dollars au HCR pour appuyer ses efforts face à la crise humanitaire résultant de la crise prolongée en Syrie.

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres a chaleureusement remercié et rendu hommage au dirigeant, au gouvernement et au peuple du Koweït après avoir reçu le chèque de la part de l'Envoyé humanitaire des Nations Unies pour le Koweït Abdoullah Al-Matouq au Palais des Nations jeudi soir à Genève.

« Tombant à point nommé avec le mois sacré du Ramadan qui approche, ce geste illustre l'esprit humanitaire et la compassion dans la vraie tradition de l'Islam », a déclaré António Guterres à Abdoullah Al-Matouq, qui est également Conseiller de l'Emir du Koweït, le Cheikh Sabah Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah.

Le Haut Commissaire a déclaré que les fonds soulageraient les souffrances du peuple syrien et aideraient à répondre aux besoins de 3,9 millions de réfugiés syriens qui se trouvent en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Iraq et en Egypte. L'argent sera utilisé dans de nombreux secteurs.

António Guterres a indiqué la contribution du Koweït a servi d'exemple, en particulier ceux qui tentent de « fausser » les vraies valeurs de l'Islam. Les fonds remis au HCR et d'autres organisations jeudi avaient été promis par le Koweït lors d'une conférence internationale à Koweït le 31 mars dernier.

Abdoullah Al-Matouq a déclaré lors de la cérémonie de Genève que la contribution du Koweït visait à « mettre un terme aux douleurs et aux larmes versées, donner de l'espoir à tous les enfants, en amenant le sourire sur le visage de chaque orphelin, et répondre à l'appel pour aider des personnes âgées, des veuves et des femmes ayant perdu leurs enfants et leurs proches. »

Le conflit syrien est entré dans sa cinquième année avec des millions de réfugiés confrontés à de sombres perspectives d'avenir. La plupart ont peu de chances de rentrer chez eux dans un avenir proche et également peu de perspectives de recommencer une nouvelle vie en exil.

Lors de la cérémonie, Abdoullah Al-Matouq a également transmis des chèques de contribution à plusieurs organisations partenaires du HCR et agences soeurs des Nations Unies, y compris le Programme alimentaire mondial, l'UNICEF, l'Organisation mondiale de la Santé, le Comité international de la Croix-Rouge, l'Office de secours et de travaux pour les réfugiés de Palestine ainsi que l'Organisation internationale pour les migrations.