Syriens affamés : l'aide vitale arrive dans les villes assiégées

Un convoi de camions a acheminé une aide humanitaire d'urgence, avec nourriture et couvertures, vers les villes de Madaya, Foua et Kefraya où plus de 50 000 civils sont pris au piège.

0

MADAYA, Syrie, 11 janvier (HCR) - L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés a participé, ce lundi, au convoi humanitaire de camions qui a acheminé une aide vitale, comprenant nourriture et couvertures, aux milliers de personnes qui sont piégées dans des conditions abominables dans des villes syriennes assiégées.

Les premiers camions d'un convoi de 49 véhicules sont arrivés à Madaya, une petite ville tenue par les rebelles située dans les montagnes à environ 40 km au nord-ouest de Damas. Plus de 40 000 civils y sont pris au piège dans des conditions désastreuses, privés d'aide depuis près de trois mois.

Selon des informations crédibles reçues par les Nations Unies, des personnes meurent de faim et sont tuées ou blessées en tentant de quitter cette zone dont la dernière aide humanitaire remonte au mois d'octobre.

Les quatre premiers camions, transportant des produits de première nécessité comme des couvertures et des colis de nourriture contenant du riz, de l'huile et des lentilles, ont été autorisés à entrer dans la ville où des bénévoles ont commencé à les décharger dans l'obscurité, sous le regard de civils, dont des enfants, affamés.

« Des foules de gamins affamés tout autour », a déclaré Sajjad Malik, représentant du HCR en Syrie, dans un texto envoyé de cette ville isolée. « Cela fend le coeur de voir tant de personnes affamées. Il fait froid et il pleut, mais il y a de l'excitation parce que nous sommes là avec de la nourriture et des couvertures. »

Des convois transportant de l'aide pour 20 000 personnes sont également entrés dans les villes assiégées de Foua et Kefraya, proches de la frontière turque, au nord-ouest de la Syrie. Les habitants, coupés de l'accès humanitaire et commercial depuis octobre, connaissent aussi une grave pénurie de denrées alimentaires et de produits de base.

Des convois supplémentaires doivent rejoindre ces mêmes villes dans les prochains jours. L'aide du HCR comprendra notamment des couvertures, des vêtements d'hiver, des jerrycans, des produits domestiques et des couches.

Les organisations partenaires fournissent de la nourriture et des médicaments transportés via des convois organisés par les Nations Unies, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Croissant-Rouge arabe syrien.

Alors que la crise en Syrie en est bientôt à sa sixième année, près de 4,5 millions de personnes vivent dans des zones du pays difficiles à atteindre, dont presque 400 000 dans 15 lieux assiégés et qui sont inaccessibles à l'aide dont elles ont désespérément besoin.

L'année dernière, seules 10 % de toutes les demandes d'accès dans ces zones ont été approuvées et délivrées.