Leal est née au Liban mais elle est apatride. Son grand-père était libanais mais il n’a pas enregistré la naissance du père de Leal. Comme ce dernier n’était pas enregistré, il n’a pas pu enregistrer la naissance de Leal et de ses six frères et sœurs.

Aujourd’hui, Leal est mariée à un Libanais mais comme elle n’a pas de documents prouvant sa nationalité le mariage n’a pas pu être enregistré. Sans certificat de mariage, elle n’a pas pu enregistrer la naissance de ses enfants. Eux aussi sont apatrides.

« Etre apatride c’est comme ne pas exister, vous n’existez tout simplement pas. Vous vivez dans un monde parallèle sans aucune preuve de votre identité ». – Leal

#IBELONG: END STATELESSNESS NOW

#IBELONG to a world where everyone has the right to a nationality. We need ten million signatures to change ten million lives. Please sign & share our open letter to end statelessness in ten years.

9 year old Rama thinks being stateless is unfair

All mothers want the best for their children, especially Amal from Lebanon. She got married to a stateless man and got two children, both stateless. Her daughter, Rama, thinks this is not fair. Watch this video and find out why.

Statelessness around the world

At least 10 million people in the world today are stateless. They are told that they don’t belong anywhere. They are denied a nationality. And without one, they are denied their basic rights.

Pin It on Pinterest

Share This