Un village du Darfour en cendres, au congrès du parti travailliste britannique

Le HCR a mis en place une reconstitution d'un village réduit en cendres au congrès 2008 du parti travailliste pour rappeler la souffrance des personnes déplacées dans la région soudanaise du Darfour.

L'exposition présentant un village du Darfour réduit en cendres a suscité un vif intérêt.  © HCR/D.Brown

MANCHESTER, Royaume-Uni, 22 septembre (UNHCR) - L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a mis en place une reconstitution d'un village du Darfour réduit en cendres, lors du congrès du parti travailliste britannique cette année pour rappeler le sort de centaines de milliers de personnes déplacées dans cette région soudanaise en proie au conflit et appeler à une aide internationale.

Cette mise en scène d'un village en cendres, et de ses restes fumants produits grâce à des blocs de glace carbonique, est aussi utilisée par le HCR et son partenaire, le Trust Aegis, pour sensibiliser sur les souffrances de millions d'autres personnes déracinées de force à travers le monde. Des centaines de politiciens et de membres du parti travailliste sont attendus durant ce congrès de cinq jours, qui a commencé samedi dans la ville de Manchester.

« C'est une excellente façon d'engager les chefs du parti au pouvoir en Grande-Bretagne », a expliqué Peter Kessler, chargé senior des affaires extérieures du HCR, ajoutant que plusieurs députés travaillistes, incluant des membres du gouvernement, s'étaient arrêtés pour s'entretenir avec des employés devant l'exposition du HCR.

Adhiambo Ashall, membre du parti travailliste, a été impressionnée par la reconstitution du village brûlé. « C'est bouleversant, on a l'impression que tout est réel », a-t-elle dit, ajoutant : « Vous ne pouvez pas l'ignorer. »

Le HCR et Aegis appellent les gouvernements et les parties au conflit du Darfour à assurer la sécurité pour les civils déracinés dans la région soudanaise de l'Ouest-Darfour - qui sont pour la plupart des femmes et des enfants - et à intensifier leurs efforts pour assurer que les personnes puissent retourner chez elles dans la sécurité.

Le conflit marqué de violences extrêmes a éclaté en 2003 et, depuis, il a déraciné plus de 2,5 millions d'habitants de la région du Darfour. Par ailleurs, plus de 250 000 personnes ont été forcées à fuir vers le Tchad voisin, où elles vivent dans 12 camps gérés par le HCR.

Une réfugiée, Halima Bashir, médecin originaire du Darfour qui a été enlevée et torturée après avoir dénoncé des viols commis contre des enfants pré-adolescents par des miliciens au Soudan, prend part au congrès en tant que membre de l'équipe du HCR et d'Aegis. Elle parlera du Darfour et aidera à sensibiliser sur les problèmes auxquels sont confrontés les personnes qui ont été forcées à fuir le conflit et les persécutions.

« Je souhaite que chacun, à travers le monde, aide les populations du Darfour et les protège pour qu'elles puissent vivre en paix, comme elles le faisaient auparavant », a dit le Docteur Bashir, qui a témoigné par écrit sur son expérience et de sa fuite. « Le Darfour n'est pas une autre planète. Les gens devraient se réveiller et voir que des personnes innocentes y perdent la vie », a-t-elle ajouté.

Gordon Brown, le Premier Ministre du Royaume-Uni, qui préside le congrès annuel, avait offert plus tôt cette année d'accueillir des pourparlers de paix entre le Gouvernement soudanais et les groupes rebelles.

0

Le HCR, qui assure protection et assistance à plus de 32 millions de personnes à travers le monde, est l'une des rares agences humanitaires présentes sur le terrain dans l'ouest du Darfour. De l'autre côté de la frontière dans l'est du Tchad, l'agence coordonne les organisations partenaires fournissant une aide, dans le cadre d'une opération massive d'assistance confrontée à de nombreux défis causés par les longues distances et le manque de sécurité.

Le Trust Aegis, une organisation non gouvernementale majeure en Grande-Bretagne, oeuvre pour prévenir le génocide à travers le monde. Cette organisation coordonne le groupe parlementaire britannique multipartite pour la prévention du génocide. Le Groupe Fund4Darfur porte assistance aux survivants de la crise, à la fois en Grande-Bretagne et sur place dans la région.