Le HCR débute la cinquième opération de rapatriement de réfugiés congolais

Le premier convoi de l'UNHCR rapatriant des réfugiés congolais depuis le Burundi est prévu pour quitter le camp de réfugiés de Gasorwe au nord du Burundi ce matin. Le convoi ramène au Congo un groupe de quelque 300 réfugiés. Après six heures de voyage ils arriveront à Uvira, une ville frontalière dans la province du Sud-Kivu en République démocratique du Congo (RDC).

Nous avons commencé le rapatriement des réfugiés congolais en octobre 2004, d'abord de République centrafricaine, puis successivement de République du Congo, de Tanzanie et du Soudan. Le départ organisé aujourd'hui depuis le Burundi marque l'ouverture du cinquième corridor de retour vers la République démocratique du Congo (RDC).

Tous ceux qui rentrent aujourd'hui par ce convoi sont originaires des Plaines de Rusizi. Les rapatriés devraient passer la nuit dans un centre de transit installé par l'UNHCR à Uvira. Demain mercredi, nous les transporterons chez eux. Les Plaines de Rusizi sont à environ 90 kilomètres d'Uvira. A leur arrivée, les rapatriés recevront un kit d'assistance de base incluant des articles ménagers, des bâches en plastique, des couvertures et des rations alimentaires pour trois mois. Cette assistance doit leur permettre de faire face à leurs besoins immédiats avant qu'ils ne commencent à reconstruire.

Depuis juillet, plus de 1 000 réfugiés congolais au Burundi ont été enregistrés pour un rapatriement volontaire. Un second convoi depuis le Burundi est prévu pour le 17 octobre, juste avant la brève suspension de tout mouvement de rapatriement transfrontalier vers la RDC entre le 21 octobre et le 6 novembre à cause du second tour de l'élection présidentielle prévu le 29 octobre. C'est une mesure de précaution, déjà appliquée par l'UNHCR pendant le premier tour de la présidentielle. Les convois devraient reprendre juste après, si les conditions le permettent.

La majorité des réfugiés congolais au Burundi ont fui depuis la province du Sud-Kivu en RDC, principalement depuis la ville d'Uvira. D'autres sont venus de provinces plus éloignées comme le Katanga et Maniema. La plupart d'entre eux ont fui vers le Burundi lors des combats de 1998 entre le gouvernement et les forces rebelles. Depuis lors, certains petits groupes ont arrivés sporadiquement au Burundi, fuyant une insécurité persistante et l'instabilité en RDC.

On estime à 24 500 le nombre de réfugiés congolais au Burundi, quelque 11 000 vivent dans les camps de réfugiés de Gasorwe et Gihinga, alors que les autres sont disséminés dans les zones urbaines. Au total, plus de 420 000 réfugiés congolais se trouvent dans différents pays d'asile.