Le chef du HCR déplore le meurtre de trois employés lors d'une attaque en Afghanistan

Le Haut Commissaire pour les réfugiés António Guterres déplore le meurtre de trois membres du personnel du HCR lors d'une attaque à Kandahar en Afghanistan.

Un policier afghan inspectait, plus tôt dans la journée, les dommages causés par l'attentat dans le bureau du HCR à Kandahar.   © REUTERS/Ahmad Nadeem

GENÈVE, 31 octobre (HCR) - Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres a déploré lundi le meurtre, plus tôt dans la journée, de trois membres du personnel du HCR lors d'une attaque ayant blessé également deux autres employés, dans la ville de Kandahar, au sud de l'Afghanistan.

« C'est une tragédie pour le HCR ainsi que pour les familles des personnes décédées et blessées. Cette attaque met également en lumière les risques considérables encourus par les travailleurs humanitaires en Afghanistan », a indiqué le Haut Commissaire pour les réfugiés António Guterres. « Je suis profondément attristé. Tous ensemble au HCR, nous exprimons notre solidarité envers les familles des personnes décédées ou blessées. »

Selon un communiqué de presse publié ce jour par le HCR, « ce matin vers 6h00, à Kandahar, une attaque terroriste organisée impliquant des kamikazes et des assaillants armés a causé la mort de trois employés du HCR dans nos locaux et en a gravement blessé deux autres. »

Le HCR travaille en Afghanistan depuis les années 80 et, depuis lors, l'agence pour les réfugiés a organisé le retour de millions de réfugiés et porté assistance à des personnes déplacées à l'intérieur de l'Afghanistan.

« Nous cherchons à mieux comprendre les circonstances de l'attaque d'aujourd'hui. Toutefois des personnes travaillant au HCR ont été blessées ou tuées et, de ce fait, le fonctionnement de notre bureau de Kandahar est sérieusement perturbé », peut-on encore lire dans le communiqué.