A Kandahar, le chef du HCR rend hommage aux collègues tués dans l'attentat

António Guterres présente ses condoléances aux familles des employés du HCR Salah Mohammad, Abdul Shakoor et Nasratallah.

Le Haut Commissaire António Guterres dans les locaux du HCR à Kandahar fortement endommagés par l'attentat du 31 octobre 2011.  © HCR/M.Durrani

KANDAHAR, Afghanistan, 9 novembre (HCR) - Le chef du HCR António Guterres s'est rendu aujourd'hui à Kandahar dans le sud de l'Afghanistan, où il a rendu hommage aux trois collègues qui y ont été tués la semaine dernière durant une attaque.

António Guterres a également présenté ses condoléances aux familles des trois hommes ayant trouvé la mort dans l'attentat, Salah Mohammad, 39 ans, Abdul Shakoor, 57 ans, et Nasratallah, 31 ans. Deux autres membres du personnel avaient été blessés le 31 octobre dernier, durant l'attaque terroriste organisée impliquant des kamikazes et des assaillants armés.

Durant une visite dans les locaux du HCR fortement endommagés, le Haut Commissaire a indiqué « c'est une tragédie pour le HCR et pour les familles des collègues tués ou blessés. » Et il a ajouté que l'agence pour les réfugiés était « engagée à continuer à aider le peuple afghan qui a besoin de notre assistance. »

Une enquête est en cours sur les circonstances de l'attaque de la semaine dernière. Le Haut Commissaire, actuellement en Afghanistan pour une mission de deux jours, devrait discuter des problèmes de sécurité avec le Premier Vice-Président afghan Mohammad Qassim Fahim.

« Le HCR est un organisme humanitaire et non politique dont le mandat est de protéger les réfugiés et de promouvoir des solutions à leurs problèmes ; l'agence pour les réfugiés a pour mission d'aider les réfugiés afghans et également les Afghans qui sont déplacés internes au sein de leur propre pays », a souligné le Haut Commissaire.

Dans un message adressé au personnel de Kaboul, António Guterres a également rendu hommage au courage et à la détermination du personnel du HCR à Kandahar. « Même dans ces circonstances très difficiles, il n'y pas eu d'interruption dans les opérations du HCR, et l'assistance à nos bénéficiaires est intégralement maintenue », a-t-il indiqué.

« Tous sont fermement engagés au mandat du HCR, à l'assistance des personnes qui relèvent de notre compétence et à la préservation des valeurs humanitaires d'indépendance, d'impartialité et de neutralité », a ajouté António Guterres.

Le HCR travaille en Afghanistan depuis les années 80 et, depuis lors, l'agence pour les réfugiés a organisé le retour de millions de réfugiés et porté assistance à des personnes déplacées à l'intérieur de l'Afghanistan. Depuis 2002, plus de 5,7 millions de réfugiés afghans sont volontairement rentrés dans leur pays, la plupart depuis l'Iran et l'Afghanistan. Parmi eux, le HCR a appuyé le rapatriement de 4,6 millions de personnes.