António Guterres s'exprimera cette semaine devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, et tout particulièrement sur le changement climatique

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, s'exprimera demain devant le Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation du déplacement de populations dans le monde, et ses causes. Selon les statistiques du HCR, on compte 43,7 millions de personnes déracinées à travers le monde, y compris 15,4 millions de réfugiés, 27,5 millions de personnes déplacées internes par le conflit, et près de 850 000 demandeurs d'asile. Ce chiffre n'inclut pas les apatrides, au nombre de 12 millions voire plus.

Le Haut Commissaire devrait également s'exprimer sur le lien entre le changement climatique et les déplacements de population. La sécheresse, la famine, la désertification et les mouvements de population massifs peuvent tous mener à l'insécurité et au conflit. De plus, l'impact de l'élévation du niveau des océans dans les Etats insulaires et des régions de faible altitude pourrait affecter la citoyenneté des personnes originaires de ces pays ou régions. La version complète du discours du Haut Commissaire (en anglais) pourra être consulté sur www.unhcr.org peu après son intervention.