Le HCR est alarmé par la fragile situation de sécurité dans l'Etat de Rakhine

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Adrian Edwards – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 22 juin 2012 au Palais des Nations à Genève.

Nous sommes très préoccupés par les informations que nous recevons sur les tensions et la fragile situation de sécurité dans les zones affectées par les récentes violences dans l'Etat de Rakhine. Même si la situation apparaît calme, nous recevons toujours des informations faisant état de violences et de nouveaux déplacements de populations.

Dans les jours à venir, toute personne fuyant la situation au Myanmar ou refoulée sera également confrontée à la dangerosité de la mer agitée, avec une houle atteignant trois ou quatre mètres de hauteur dans la partie du nord du golfe du Bengale.

Parallèlement, l'aide du HCR arrive auprès des communautés affectées après que nous ayons redéployé une équipe vers Sittwe pour en compléter une autre qui était restée dans l'Etat de Rakhine malgré les récents événements.

Le nombre des personnes qui auraient été affectées par la violence continue de croître, avec les toutes dernières estimations officieuses citant un nombre de près de 90 000 personnes, y compris des personnes déplacées et celles qui ont trop peur de quitter leur maison. Selon les premières estimations, beaucoup pourraient rester déplacés pour trois mois ou plus longtemps.

On compte désormais plus de 70 sites accueillant des personnes déplacées, y compris des camps et des monastères. Notre personnel qui s'est rendu dans les camps pour les deux communautés déplacées à Sittwe a trouvé des enfants, des femmes, des personnes âgées et des hommes dormant à même le sol, et ayant désespérément besoin de toile de bâche goudronnée, de couvertures et de moustiquaires. Nous sommes également préoccupés par le risque d'épidémies résultant des faibles ressources en eau potable et des systèmes d'assainissement inexistants à une période de lourdes précipitations.

Nous avons déjà distribué des couvertures, des ustensiles de cuisine, des bâches en plastique et des moustiquaires à plus de 4500 personnes depuis nos stocks de Maungdaw et Buthidaung. Des camions avec du matériel similaire pour 9000 autres personnes sont en route vers l'Etat de Rakhine. Les premiers d'entre eux devraient arriver à Sittwe dimanche. Nous souhaiterions souligner que nous distribuons de l'aide de manière impartiale en fonction des besoins et seulement en fonction des besoins, quels que soient le contexte et l'origine des victimes des récents troubles.