Pont aérien du HCR pour transporter des vaccins et du matériel contre les conditions hivernales au nord-est de la Syrie

2 décembre 2013 - L'agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a transporté par avion du matériel d'équipement contre les conditions hivernales qui est nécessaire de toute urgence pour des familles extrêmement vulnérables ainsi que des vaccins contre la polio pour plus de 538 000 enfants, depuis Damas à Al Hassakeh en Syrie, dans le cadre de plusieurs rotations aériennes ces derniers jours.

Samedi 30 novembre, un avion-cargo Antonov-12 affrété par le HCR a transporté 14,4 tonnes d'aide, y compris 2 000 couvertures à haute performance thermique, 1 000 bâches en plastique et d'autres articles de secours vers Al Hassakeh pour une livraison ultérieure vers la plateforme de stockage des Nations Unies à Qamishly, dans le nord-est de la Syrie.

Ce pont aérien a suivi une rotation effectuée le jeudi 28 novembre. L'Antonov-12 avait alors transporté des vaccins contre la polio pour 538 000 enfants depuis la capitale syrienne de Damas vers Al Hassakeh jeudi, dans le cadre d'une contribution à l'effort interinstitutions dirigé par l'OMS et l'UNICEF pour assurer la vaccination des enfants vivant dans des zones difficiles d'accès en Syrie. En plus des vaccins contre la polio, l'avion-cargo du HCR transportant 12,5 tonnes d'aide avait à son bord des dizaines de milliers de vaccins contre la méningite, la tuberculose, ROR (rougeole oreillons rubéole) ou le tétanos pour 150 000 personnes au total.

Le transport des vaccins est délicat car la chaîne du froid doit être préservée pour qu'ils restent efficaces. Le pont aérien du HCR pour transporter des articles de secours d'urgence est particulièrement important car la route principale de Damas à Al Hassakeh reste périlleuse pour les livraisons d'aide. Aucune livraison significative de matériel de secours n'a pu atteindre la région par la route depuis mai 2013.

Le pont aérien du HCR comprenait également cinq incubateurs pour l'unité néonatale de l'hôpital de Qamishly et une tonne de liquide de perfusion qui a été envoyée à l'antenne locale du ministère de la santé à Al Hassakeh d'où il sera livré aux centres hospitaliers du gouvernorat d'Al Hassakeh.

« Les médicaments livrés à Al Hassakeh serviront à combler les pénuries au nord-est de la Syrie, y compris dans des zones difficiles d'accès des gouvernorats de Raqqa, de Deir Ezzor et d'Al Hassakeh », a déclaré le Représentant du HCR en Iraq, Tarik Kurdi. « Ces vaccins contre la polio seront utilisés pour la deuxième série de vaccinations qui débutera le 8 décembre. »

Le HCR dispose d'un bureau à Al Hassakeh depuis 2010 et a étendu sa présence à Qamishly en mai 2013 pour aider à répondre aux besoins des personnes déplacées et des réfugiés vivant dans la région.

En raison de son accès exclusif à Al Hassakeh, le HCR participe activement à l'enregistrement des personnes déplacées internes. Par ailleurs, le HCR fournit des articles de secours de base comme du matériel pour l'abri, des couvertures, des batteries d'ustensiles de cuisine, des nattes, des articles d'hygiène et d'autres produits ainsi que des allocations en espèces pour aider les familles vulnérables. Le HCR assure également des soins de santé.

En 2013, le HCR a déjà enregistré 33 000 familles déplacées (soit environ 115 000 personnes) à Al Hassakeh, dont 23 000 d'entre elles sont originaires de Deir Ezzor. Le HCR a fourni un kit spécialement conçu et contenant des articles de secours de base pour 23 500 personnes à Al Hassakeh et 94 500 personnes à Deir Ezzor.

Le HCR gère également au nord-est de la Syrie un programme d'allocations en espèces qui a permis d'aider 57 400 personnes déplacées vulnérables en 2013.

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés continue de gérer un dispensaire à Al Hassakeh qui sert à la fois les réfugiés et les déplacés syriens vulnérables. En 2013, ce dispensaire a déjà fourni des soins de santé primaires à plus de 48 000 patients.