Archives et dossiers

Créées en 1996, les archives détiennent des documents issus de plus d'un demi-siècle d'opérations sur le terrain dans le monde entier ainsi que des documents provenant du siège. Elles occupent environ 10 kilomètres d'étagères dans deux étages au sous-sol du siège de l'organisation à Genève. Les archives électroniques, comprenant quelque sept millions de documents, sont conservées sur des serveurs.

Les archives présentant un intérêt historique représentent environ la moitié - soit cinq kilomètres - des archives papier. Le reste, pour la plupart des documents internes comme des rapports financiers, est conservé pour une période de plusieurs années avant d'être détruit. Les archives électroniques, ainsi que des rapports essentiels, sont également triés pour être conservés de manière permanente ou à court terme.

Les archives contiennent une mine de détails concernant des événements historiques importants, comme les dossiers relatifs au soulèvement de 1956 en Hongrie, la première urgence majeure dans laquelle l'agence des Nations Unies pour les réfugiés a été engagée, ainsi que les urgences au Chili et en Argentine dans les années 70. Par exemple, elles contiennent les originaux de la lettre envoyée par le Gouvernement tunisien demandant une aide internationale pour les réfugiés fuyant le conflit en Algérie voisine en 1957 - le premier appel à l'aide provenant d'un pays situé en dehors de l'Europe.

Les documents sont utilisés à la fois par les membres du personnel et par des chercheurs extérieurs. Les dossiers relatifs à des situations insolubles dans lesquelles le HCR est engagé depuis des décennies, comme le Sud-Soudan, constituent une source d'informations pour informer le personnel avant son déploiement sur le terrain. L'historienne Samantha Power, de l'Université d'Harvard, a effectué la plupart de ses recherches dans les archives du HCR pour réaliser sa biographie de 2008 sur le défunt ancien haut fonctionnaire du HCR, Sergio Vieira de Mello. A l'avenir, l'objectif est de rapporter davantage de documents depuis les bureaux sur le terrain et de développer la conservation des documents électroniques pour les rendre plus accessibles à une grande variété d'utilisateurs.

Collection d'archives

Les archives sont organisées en « Fonds d'archives », qui sont des groupes de dossiers provenant d'un seul bureau ou des dons de dossiers venant de l'extérieur du HCR et effectués par un particulier. La liste des fonds d'archives du HCR augmente constamment, à mesure que les dossiers sont reçus depuis les bureaux de terrain et les divisions du siège. En plus des dossiers de l'organisation, les archives du HCR contiennent plusieurs fonds d'archives antérieurs au HCR qui apportent un aperçu historique précieux sur le développement du travail de protection avant 1951.

La seule ressource la plus importante pour les activités du HCR pendant les 20 premières années de l'organisation est constituée par les dossiers sujets du Registre central du HCR. Grâce en partie à un don généreux de la Fondation Ford, des instruments de recherche au niveau des dossiers sont disponibles pour les Dossiers sujets classés du Registre central pour la période 1951-1970 (Fonds 11/1) (en anglais seulement). Cette série de documents exhaustive comprend, d'une part, la correspondance entrante et sortante à propos des relations avec les agences volontaires, les organisations non gouvernementales et les gouvernements et, d'autre part, des documents relatifs à la mise en oeuvre de la Convention de 1951 sur le statut des réfugiés et de son Protocole de 1967. Cette séried de documents fournit des données initiales essentielles sur la réponse du HCR aux crises humanitaires, principalement en Europe, dans les années 50, et en Afrique, à la suite de la décolonisation dans les années 60.

Archives des sites Internet du HCR

L'Internet devient la principale source d'information du HCR auprès du grand public. Ses sites Internet comprennent des informations et des contenus multimédias qui sont utiles à l'organisation ainsi qu’à ses partenaires à court et à long terme.

La Section des archives se concentre sur les principaux sites Internet du HCR. A des fins d’archivage, les sites Internet institutionnels et les comptes de médias sociaux détenus par le HCR ou des membres du personnel dans certains pays font l’objet de projets spéciaux. Tout cela fait partie de notre approche pour documenter les situations d’urgence.

La première capture a eu lieu en décembre 2015 et couvre les principaux sites et les situations en Syrie et en Irak. Depuis lors, la Section des archives a entrepris des captures régulières, qui peuvent être trouvées dans notre catalogue d'archives en ligne avec des métadonnées descriptives complètes. Il est également possible d'accéder au contenu du HCR via le portail IMR, accessible uniquement via Firefox ou Chrome.

Depuis le 31 octobre 2018, le portail IMR n’est plus accessible, car les archives Web ont été transférées. Veuillez consulter régulièrement cette page pour d'autres mises à jour au fur et à mesure qu'elles seront disponibles.

Politique du HCR en matière de recherche et d'accès aux archives

Tous les documents archivés ne sont pas immédiatement disponibles à la consultation dans le cadre d'une recherche. Des règles d'accès (en anglais) établissent un équilibre entre le besoin de confidentialité, en particulier pour les réfugiés, et les besoins opérationnels de l'organisation, prenant également en compte l'intérêt des chercheurs à l'égard de ce riche héritage documentaire. Préalablement à toute recherche extérieure, tous les documents archivés sont examinés par le personnel des Archives qui doit identifier toute information liée aux cas individuels traités par le HCR, car ces renseignements personnels ne sont pas accessibles au titre de la politique d'accès.

Au siège du HCR, il n'y a actuellement pas de salle permanente de recherche consacrée à l'étude des documents d'archives. Les chercheurs doivent contacter les Archives pour obtenir des informations supplémentaires sur la portée et le contenu des fonds d'archives ou pour demander un rendez-vous en vue d'effectuer des recherches sur place sur un sujet spécifique. Les chercheurs peuvent, s'ils le souhaitent, apporter un appareil photo numérique pour faire des reproductions lorsqu'ils consultent les archives. Un appareil photo numérique peut également être mis à la disposition des chercheurs sur place. Pour en savoir plus, écrivez à Archives du HCR, 94 rue de Montbrillant, CH-1202 Genève, Suisse, ou envoyez un e-mail aux Archives du HCR.