Le Forum mondial sur les réfugiés offre à la communauté internationale l’occasion de s’unir autour d’un objectif commun consistant à accroître la coopération et la solidarité avec les réfugiés et les pays d’accueil affectés.

Le Forum mondial sur les réfugiés sera coconvoqué et coabrité par un ou plusieurs États et le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, qui s’impliqueront pour la mobilisation d’un large appui politique au Forum.

Dans le même temps, les États et d’autres parties prenantes peuvent devenir des coparrains, en participant à une grande alliance d’appui sur un domaine d’intérêt spécifique du Forum mondial sur les réfugiés et en usant de leur énergie et de l’expertise pour mobiliser les contributions concrètes dans ce domaine.

Qui peut être coparrain ?

Les coparrains peuvent être des États membres des Nations Unies ou des États observateurs non membres, ou d’autres acteurs concernés comme les organisations internationales appartenant ou non au système des Nations Unies, y compris celles faisant partie du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ; d’autres acteurs humanitaires et du développement ; les institutions financières internationales et régionales ; les organisations régionales ; les autorités locales ; la société civile, y compris les organisations confessionnelles ; les universitaires et d’autres experts ; le secteur privé ; les membres des communautés d’accueil et les réfugiés eux-mêmes.

Quels sont les domaines de coparrainage?

Les États et d’autres acteurs peuvent coparrainer un ou plusieurs domaines principaux d’intérêt pour le premier Forum mondial sur les réfugiés. Ces domaines consistent notamment à :  

  • soutenir les arrangements pour le partage de la charge et des responsabilités, notamment les outils pour des contributions plus équitables, plus soutenues et plus prévisibles entre les États et d’autres parties prenantes ;
  • promouvoir l’accès à une éducation de qualité ;
  • créer un climat favorable à l’emploi et aux moyens d’existence ;
  • améliorer l’accès à une énergie propre et à de meilleures infrastructures ;
  • faciliter les solutions, comme l’élargissement de la base d’acteurs de réinstallation, et favoriser les conditions nécessaires à un retour sûr et digne ;
  • renforcer la capacité de protection par l’appui aux institutions, à la préparation et aux plans d’urgence ;

Dans un domaine principal d’intérêt pour le coparrainage, les coparrains pourraient focaliser leurs efforts sur un aspect particulier. Par exemple, les coparrains sur l’éducation pourraient se focaliser spécialement sur l’accès des filles à l’enseignement secondaire.

Les coparrains pourraient également focaliser leurs efforts sur une situation particulière de réfugiés. Par exemple, les coparrains dans le domaine des arrangements pour le partage de la charge et des responsabilités pourraient spécialement se focaliser sur la convocation d’une conférence de solidarité pour une situation spécifique de réfugiés.

Comment est-ce que les coparrains pourraient s’engager pour le Forum mondial sur les réfugiés ?

En fonction de leurs capacités, les coparrains pourraient s’engager de diverses manières. Par exemple, ils pourraient :

  • montrer l’exemple pour avoir déjà fait des contributions, ou en annonçant de nouvelles contributions pour le domaine d’intérêt où ils sont coparrains ;
  • partager leurs idées sur les contributions qu’ils ont déjà faites ou qu’ils vont annoncer dans le domaine d’intérêt ;
  • plaider auprès de divers acteurs et mobiliser leurs contributions pour le domaine d’intérêt, en ayant notamment recours à leur réseau pour élargir la base des contributeurs ou en convoquant en préparation du Forum des tables rondes pour discuter des domaines de coopération et des contributions ;
  • veiller à ce que leur représentation soit de haut niveau au Forum, afin de montrer leur engagement politique ;
  • échanger les bonnes pratiques dans les domaines d’intérêt dans leur propre réponse aux situations de réfugiés, afin d’inspirer la mise au point des contributions futures ;
  • partager les informations sur les besoins, les lacunes et les défis dans les domaines d’intérêt, afin d’encourager d’autres acteurs à apporter leur appui ; et/ou
  • jouer un rôle dans la définition du domaine d’intérêt dans le programme du Forum, notamment par l’appui à l’organisation de groupes de discussion, d’événements en marge ou d’expositions.

Comment est-ce que les coparrains peuvent-ils travailler ensemble ?

Tous les coparrains d’un domaine particulier d’intérêt constitueront une grande alliance d’appui et de plaidoyer pour le domaine. Le HCR jouera un rôle de facilitateur pour assurer l’échange d’informations entre les coparrains ainsi que la coordination de leurs activités et de leurs engagements en préparation du Forum. Pour coordonner la planification de leurs activités, les premières réunions des États et d’autres acteurs coparrainnant le même domaine d’intérêt sont prévues à partir de fin mai 2019.

Comment est-ce que les coparrains peuvent-ils manifester leur intérêt ?

Les États et d’autres acteurs désireux de devenir coparrains sont encouragés à s’adresser dans les meilleurs délais à l’Équipe de coordination du Forum mondial sur les réfugiés à [email protected]. Le HCR s’entretiendra avec eux à titre individuel sur la manière de s’engager pour le Forum et sur les prochaines étapes.