Les agences des Nations Unies débutent le traitement des dossiers à Matamoros

Des demandeurs d'asile dans un camp informel à Matamoros, au Mexique.

Des demandeurs d'asile dans un camp informel à Matamoros, au Mexique.   © OIM/Alberto Cabezas

MATAMOROS, Mexique - Les agences des Nations Unies vont commencer aujourd'hui à préparer les personnes et les familles dans un camp informel de Matamoros, au Mexique, pour leur entrée aux États-Unis, conformément au plan américain visant à mettre fin à une politique connue sous le nom de Protocole de protection des migrants (MPP) qui obligeait les demandeurs d'asile à attendre au Mexique leur audience auprès des instances d'immigration américaine.

Mercredi, le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, débute l'enregistrement en personne d'environ 750 individus qui vivent dans le camp informel de Matamoros. Un premier groupe pourrait être autorisé à entrer aux États-Unis d’ici la fin de cette semaine, après le feu vert des autorités américaines qui décideront qui entrera et quand.

En plus de l'enregistrement mené par le HCR, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) effectue des tests de Covid-19 pour assurer la protection de la santé publique, tandis que le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) veille à ce que les enfants et leurs familles soient traités avec humanité.

Cette opération menée par les agences des Nations Unies fait suite à la demande des gouvernements américain et mexicain d'aider à la réadmission aux États-Unis d'environ 25 000 personnes qui font l'objet d'une procédure d'immigration active aux États-Unis mais qui ont été renvoyées au Mexique pour en attendre l’issue dans le cadre du programme MPP.

Les deux gouvernements ont accordé la priorité au camp de Matamoros en raison des conditions humanitaires difficiles sur place. Les cas d’autres personnes ayant des dossiers actifs dans le cadre du programme MPP et résidant hors du camp de Matamoros seront également traités.

Après la clôture du programme MPP, un premier groupe de personnes ayant des dossiers actifs est entré aux États-Unis le 19 février dernier au point d'entrée de San Ysidro, entre Tijuana et San Diego.

Le HCR, l'OIM et l'UNICEF soutiennent la clôture du programme MPP et la prise en compte de la situation humanitaire dégradée des milliers de personnes qui attendent à la frontière entre les États-Unis et le Mexique depuis 2019.

En coordination avec les autorités américaines, le HCR a créé un site web (conecta.acnur.org) via lequel les personnes dont la procédure est en cours dans le cadre du programme MPP s'inscrivent pour le traitement de leur dossier. Ce site web a été lancé le 19 février et a enregistré environ 12 000 personnes au cours de ses trois premiers jours de fonctionnement. Il a été complété par d'autres canaux d'enregistrement, notamment le courrier électronique, les médias sociaux et un centre d’assistance téléphonique.

En plus des tests de Covid-19, l'OIM est également chargée de coordonner le transport des personnes vers les points d'entrée désignés. Jusqu'à présent, aucun cas de Covid-19 n'a été détecté. L'UNICEF apporte son soutien aux cas les plus vulnérables en matière de protection de l'enfance, en œuvrant pour l'unité familiale et en offrant des informations aux familles et aux enfants. Le Comité international de la Croix-Rouge et la Croix-Rouge mexicaine proposent des appels téléphoniques gratuits pour permettre aux demandeurs d'asile de rester en contact avec leur famille avant leur entrée aux États-Unis.

Le HCR, l'OIM et l'UNICEF rappellent que, conformément à la nouvelle politique du gouvernement américain, toutes les personnes dont le dossier est actif dans le cadre du programme MPP pourront entrer dans le pays pour poursuivre leur procédure d'immigration et déposer une demande d'asile. Les dates et les points d'entrée aux États-Unis pour les personnes ayant déjà terminé leur enregistrement sont déterminés par le gouvernement américain. Les cas de toutes les personnes qui remplissent les conditions requises seront traités selon l'ordre déterminé par les États-Unis et non en fonction de la date à laquelle elles se sont préenregistrées auprès du HCR au moyen du site web ou du centre d'assistance téléphonique.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :