Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés appelle à un soutien accru aux réfugiés afghans au Tadjikistan

FR-UNHCR-visibility-horizontal-2lines-White_on_Blue-RGB-v2015

  © HCR

Douchanbé - A l'issue d'une visite de deux jours au Tadjikistan, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés a appelé la communauté internationale à redoubler son soutien aux réfugiés afghans au Tadjikistan et dans toute la région.

À Douchanbé, Filippo Grandi a été reçu par le président de la République du Tadjikistan, Emomali Rahmon. Ils ont discuté de la situation humanitaire en Afghanistan et des besoins de protection internationale des demandeurs d'asile et des réfugiés. Filippo Grandi a félicité le gouvernement pour la générosité dont il fait preuve en accueillant des réfugiés depuis près de trois décennies et a appelé à un soutien accru aux réfugiés afghans de longue date et aux nouveaux réfugiés.

« Malgré les nombreuses crises dans le monde, il est essentiel que la communauté internationale ne néglige pas les besoins des réfugiés afghans, y compris ici au Tadjikistan », a-t-il déclaré.

Le Haut Commissaire a également rencontré les ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur. Il a profité de ces rencontres pour exprimer sa reconnaissance pour leur coopération et a souligné le rôle important que joue le Tadjikistan pour assurer la protection internationale des personnes contraintes de fuir.

À cet effet, Filippo Grandi a salué la reprise de l'enregistrement généralisé des demandeurs d'asile par le gouvernement afin de déterminer leur statut de réfugié, et a promis un soutien total du HCR dans ce domaine.

En plus des réunions avec les représentents gouvernementaux, Filippo Grandi a visité le camp de réfugiés de Balkhi, près de la frontière entre le Tadjikistan et l’Afghanistan, dans la province de Khatlon, en compagnie du Président du Comité pour les situations d'urgence et la défense civile. Le camp a récemment été créé par les autorités tadjikes, avec le soutien de la communauté internationale, dans le cadre de mesures de préparation aux situations d'urgence. Il est prêt à accueillir tout nouveau demandeur d'asile en provenance d'Afghanistan.

Le chef du HCR a également rencontré la communauté des réfugiés de la ville de Vahdat, qui accueille les trois quarts des réfugiés présents dans le pays. Il a été informé de leur vécu au Tadjikistan, notamment des défis posés par la crise actuelle en Afghanistan, ainsi que celle liée à la pandémie de Covid-19.

« Les Afghans que j'ai rencontrés aujourd'hui ont démontré l'extraordinaire potentiel des réfugiés. Ils étaient jeunes, talentueux et pleins d'énergie et de dynamisme. Il appartient maintenant à la communauté internationale et au gouvernement hôte de leur fournir l'espace et les opportunités dont ils ont besoin pour qu'ils puissent exploiter au mieux leur potentiel », a déclaré Filippo Grandi.

Près de 14 000 réfugiés et demandeurs d'asile vivent au Tadjikistan.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :