Urgence Soudan du Sud

Depuis décembre 2013, le violent conflit au Soudan du Sud a fait des milliers de morts et a forcé près de quatre millions de personnes à quitter leur foyer.

Alors que de nombreuses personnes sont toujours déplacées à l'intérieur du pays, plus de deux millions ont fui vers les pays voisins en quête désespérée de sécurité.

DONNEZ MAINTENANT

Plus de 2,3 millions

de réfugiés et de demandeurs d'asile sud-soudanais dans la region


Toutes les statistiques

Données actualisées au 31 mai 2019

La situation au Soudan du Sud et dans les pays voisins s’est rapidement dégradée pour se transformer en une véritable catastrophe humanitaire. Bien que nous fassions tout notre possible pour fournir des secours et des abris vitaux avec des ressources limitées, nous nous attendons à une augmentation des déplacements dans la région tant qu’une solution politique ne sera pas trouvée.

« Le voyage a été si difficile. Il faisait extrêmement chaud à cause du soleil, et nous avions du mal à trouver de la nourriture et de l’eau. Notre oncle a décidé de faire demi-tour, mais nous avons continué parce que nous voulions aller à l’école »

Kenyi, 17 ans fait partie des quelque 5,000 enfants réfugiés sud-soudanais non accompagnés arrivés en Ouganda.

La majorité des réfugiés sont des femmes et des enfants, dont beaucoup ont traversé la frontière seuls. Ils arrivent souvent faibles et en état de malnutrition. Au moment de la saison des pluies, les inondations, les pénuries alimentaires et les maladies aggravent encore plus la situation.

Au Soudan du Sud, près de deux millions de personnes sont des déplacés internes tandis qu’à l’extérieur du pays, on compte actuellement 2 millions de réfugiés sud-soudanais, principalement en Éthiopie, au Soudan et en Ouganda. Beaucoup craignent une attaque imminente ou font face à l’insécurité alimentaire. 

« Il faut mettre un terme à ce conflit et le monde entier doit se mobiliser pour soutenir les millions de personnes forcées de fuir leur foyer au Soudan du Sud ».

Arnauld Akodjenou, Coordinateur régional pour les réfugiés et Conseiller spécial pour la situation au Soudan du Sud

Le HCR lance un appel de 2,7 milliards de dollars pour répondre aux besoins humanitaires vitaux des réfugiés sud-soudanais en 2019 et 2020. En 2018, le HCR et ses partenaires n'ont reçu que 38 pour cent du montant de 1,4 milliard de dollars demandé pour venir en aide aux réfugiés sud-soudanais.

L'éducation, la santé et les approvisionnements alimentaires sont tous sous-financés, une situation lourde de conséquences pour les femmes et les enfants qui représentent 83 pour cent des réfugiés.

« Depuis la signature de l'accord revitalisé sur la résolution du conflit au Soudan du Sud le 12 septembre 2018 sous les auspices de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), on assiste à une réduction partielle des combats », a déclaré Arnauld Akodjenou, Coordinateur régional pour les réfugiés et Conseiller spécial pour la situation au Soudan du Sud. « Compte tenu de la raréfaction des financements et du climat politique houleux qui a présidé à la signature de l'accord revitalisé, j'appelle instamment la communauté des donateurs à accroître les financements alloués à la situation au Soudan du Sud, surtout dans les domaines sous-financés tels que la protection, les moyens de subsistance et l'enseignement, les niveaux d'éducation des enfants et des jeunes adultes sud-soudanais comptant parmi les plus faibles au monde. »