Le HCR et le Pakistan signent un nouvel accord sur le séjour des réfugiés afghans

Le HCR et le Gouvernement pakistanais signent un accord pour prolonger le séjour des réfugiés afghans au Pakistan et pour recueillir un soutien de la communauté internationale pour leur assistance.

Le Ministre des Etats et des régions frontières Najamuddin Khan et la déléguée du HCR Guenet Guebre-Christos signent l'accord sur les réfugiés afghans.  © HCR/A.Shahzad

ISLAMABAD, Pakistan, 13 mars (HCR) - Le HCR et le Gouvernement pakistanais ont signé vendredi un accord pour prolonger le séjour des réfugiés afghans au Pakistan jusqu'à fin 2012.

La lettre d'intention mutuelle a été signée à Islamabad par la déléguée du HCR, Guenet Guebre-Christos, et le Ministre des Etats et des régions frontières (SAFRON), Najmuddin Khan.

Cet accord établit des mesures à prendre concernant le séjour temporaire des Afghans au Pakistan, leur rapatriement volontaire et progressif et le soutien de la communauté internationale envers le Pakistan, un pays qui accueille l'une des plus importantes populations de réfugiés dans le monde.

Actuellement, on compte quelque 1,7 million d'Afghans enregistrés au Pakistan, dont 45 pour cent d'entre eux résident dans des villages de réfugiés. Le reste est dispersé au sein des communautés d'accueil.

Dans le cadre du nouvel accord, le ministère des Etats et des régions frontières (SAFRON) prendra des mesures pour étendre la validité des cartes de « preuve d'enregistrement » délivrées aux Afghans vivant au Pakistan jusqu'à fin 2012. Les cartes de « preuve d'enregistrement », délivrées durant un projet d'enregistrement étendu qui avait été mené en 2006, doivent expirer à la fin de cette année.

De plus, le ministère s'engage à revoir l'actuelle stratégie gouvernementale pour la gestion des Afghans vivant au Pakistan au-delà de l'année 2009 et à appuyer l'extension de l'actuel accord tripartite entre les gouvernements du Pakistan, d'Afghanistan et le HCR avant la fin 2012.

Guenet Guebre-Christos, la déléguée du HCR au Pakistan, se félicitant de l'accord, a indiqué que l'agence s'engageait à soutenir le rapatriement progressif, volontaire, dans la sécurité et la dignité, des Afghans du Pakistan à un rythme prenant en compte les défis actuels pour la réintégration en Afghanistan.

« C'est une décision responsable du Pakistan, qui reconnaît à la fois les réalités sur le terrain en Afghanistan et l'importance de systèmes robustes pour légaliser et gérer le séjour temporaire des Afghans au Pakistan », a-t-elle dit.

Le HCR continuera également à recueillir des fonds pour soutenir le projet d'information sur l'enregistrement des citoyens afghans (RIPAC) visant à améliorer la qualité de l'enregistrement des données, à mettre à jour et à corriger les cartes de « preuve d'enregistrement » de sorte que l'information sur la population afghane soit à jour.

De plus, le HCR engagera la communauté internationale à financer sur cinq ans l'initiative - s'élevant à 140 millions de dollars - concernant les zones affectées par la présence sur leur sol de réfugiés de longue date (RAHA). Dans le cadre de cette initiative RAHA, le HCR et d'autres agences partenaires des Nations Unies soutiendront des projets de développement dans 21 districts du Pakistan, principalement dans les provinces du Baloutchistan et de la Province frontière du Nord-Ouest, où ont été accueillis le plus grand nombre de réfugiés afghans.

Les projets de développement menés dans le cadre de l'initiative RAHA se concentreront sur la relance de perspectives d'emploi et des moyens d'existence, la restauration des systèmes d'agriculture et d'irrigation, la réparation des routes rurales. D'autres aspects du programme viseront à améliorer les services de santé et d'éducation, et à restaurer l'environnement dans la plupart de ces zones qui ont été affectées par la présence de réfugiés.

La lettre d'intention signée aujourd'hui est basée sur de précédents accords dans le cadre de la commission tripartite, y compris la 16ème réunion qui s'est tenue à Islamabad en août 2008, reconnaissant que la planification future pour le retour volontaire des Afghans enregistrés devrait refléter les défis de réintégration et les réalités du terrain en Afghanistan.

Depuis 2002, près de 3,5 millions d'Afghans sont rentrés depuis le Pakistan avec l'aide du HCR. En tout, quelque 4,3 millions d'Afghans sont rentrés chez eux depuis le Pakistan, l'Iran et d'autres pays avec l'aide de l'organisation.

Par Ariane Rummery à Islamabad, Pakistan