« À n’en pas douter, je ne serais pas arrivée là où je suis aujourd’hui sans le soutien de ma famille, de mes amis, d’inconnus et du HCR. Je revois le personnel de terrain du HCR au Soudan, s’occupant de ceux qui, parmi nous, avaient besoin de tout. Encore aujourd’hui, le logo bleu du HCR m’évoque un sentiment de confort et de sécurité. » 

À propos d’Alek Wek

La top model Alek Wek a été nommée Ambassadrice de bonne volonté du HCR en 2013, après des années de soutien engagé. En tant qu’ancienne réfugiée du Soudan, elle sait ce que signifie le fait de devoir quitter son pays. Elle parcourt désormais le monde en utilisant sa voix, sa renommée et son histoire pour défendre la cause des réfugiés et soutenir les activités du HCR

Alek Wek n’avait que neuf ans lorsque la guerre civile a éclaté au Soudan. « La vie telle que nous la connaissions s’est brutalement arrêtée », se souvient‑elle. « Nos parents ont essayé de nous protéger du conflit, mais le bruit des armes et les vibrations provoquées par les explosions nous remplissaient d’effroi. Les cadavres jonchaient le paysage. »

Alek Wek et les membres de sa famille ont fui leur village et survécu dans la brousse, cherchant de la nourriture et s’abritant dans des huttes abandonnées, jusqu’à ce qu’ils trouvent refuge à Khartoum, d’où Alek et l’une de ses sœurs sont parties pour Londres, comme le voulait leur mère. « Je savais au plus profond de mon cœur que ma mère faisait ce qu’il y avait de mieux pour nous, mais cela n’a pas calmé la douleur ».

L’éducation est devenue la chose la plus importante pour Alek Wek, elle qui avait tant perdu ; elle était résolument décidée à apprendre, même si elle n’avait pas de soutien familial et ne parlait pas du tout anglais à son arrivée au Royaume-Uni. Peu après avoir été découverte par un recruteur de mannequins, elle a entrepris une brillante carrière internationale dans l’univers de la haute couture. « En quelques années seulement, je suis passée de simple statistique en tant que réfugiée anonyme à l’un des visages les plus reconnaissables au monde ».

Tout en rendant visite à des réfugiés et en témoignant du travail du HCR sur le terrain, Alek Wek participe à divers projets visant à susciter une mobilisation pour la cause des réfugiés. A l’occasion de la Journée mondiale 2016 du réfugié, elle s’est associée à des réfugiés, des employés du HCR et d’autres éminents défenseurs de l’agence pour enregistrer un message vidéo de solidarité avec les personnes déracinées dans le monde entier. Alek Wek s’est ensuite exprimée dans le Hall de l’Assemblée générale des Nations Unies lorsque la pétition du HCR #WithRefugees, la plus importante pétition jamais signée en faveur des réfugiés, a été remise au Secrétaire général des Nations Unies, juste avant le Sommet historique des Nations Unies sur les réfugiés et les migrants qui s’est tenu en septembre 2016. En décembre de la même année, Alek Wek a prêté son visage pour la campagne H&M qui a permis de collecter trois millions de dollars pour le HCR afin de soutenir l’éducation des enfants réfugiés.

Alek Wek a rendu hommage au travail et au personnel du HCR en participant à de nombreux événements, notamment le Gala 2016 de l’Arab American Institute où elle a remis le Prix Khalil à notre Haut Commissaire adjointe, Kelly Clements, qui l’a accepté au nom du HCR ainsi que le Prix 2015 de la durabilité allemande où le titre de Membre honoraire a été attribué au Haut Commissaire de l’époque, Antonio Guterres. Alek Wek a aussi contribué au lancement des Objectifs de développement durable lors du Sommet 2015 pour le bien social à New York.

Alek Wek évoque son travail pour le HCR avec passion dans plusieurs publications de nombreux pays, telles que The GuardianMarie Claire et NPR.