COVID-19 : le HCR protège les réfugiés vulnérables

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a hissé l’épidémie de COVID-19 au rang de pandémie. Le HCR s’engage à prévenir et à répondre à cette urgence mondiale qui touche déjà plus de 120 pays.

Les réfugiés sont soumis aux mêmes risques de contracter et de transmettre le virus que n’importe qui d’autre. Cette crise nous rappelle que, pour lutter efficacement contre toute urgence de santé publique, chacun – y compris les réfugiés et les personnes déplacées – doit avoir un accès non discriminatoire aux installations et aux services de santé.

Notre principal objectif est de veiller à ce que les réfugiés et les personnes déplacées internes soient également impliqués dans l’ensemble des mesures visant à contrôler et répondre au COVID-19. Les mesures prises par le HCR protégeront les réfugiés, les déplacés internes et les communautés d’accueil avant, pendant et après cette urgence mondiale.

Mais nous ne pouvons y arriver seuls. En vue de l’épidémie de COVID-19, le HCR lance donc un appel urgent pour soutenir ses activités de prévention et de réponse dans les zones et les pays accueillant des réfugiés.

Venez-leur en aide

Un mouvement de solidarité internationale doit venir renforcer de toute urgence l’aide apportée aux pays et aux communautés locales accueillant des réfugiés et d’autres personnes déplacées de force.

En raison de la nature rapidement changeante de cette crise, il se peut que nous devions également soutenir à court terme différentes actions nationales (prévention et contrôle des infections, coordination, planification et suivi).

Que fait le HCR ?

La réponse du HCR au virus COVID-19 se concentre sur l’aide apportée aux réfugiés et à leurs communautés d’accueil et complète le travail des autres agences des Nations Unies. Le HCR est très présent sur le terrain et entretient de bonnes relations avec divers gouvernements, organisations sœurs des Nations Unies, ONG internationales et locales, et services de santé nationaux.

Le HCR aide les ministères concernés en termes de mesures de prévention et de coordination de toutes les réponses possibles à la pandémie de COVID-19 et aux autres épidémies auxquelles les réfugiés se retrouvent confrontés. Il travaille avec les ministères de la santé pour inclure les personnes déplacées qui, autrement, pourraient se retrouver exclues ou oubliées des réponses nationales en matière de santé.

Le HCR dispose également de solides réseaux communautaires dans les zones d’accueil des réfugiés et, en tant qu’agence multisectorielle, applique des outils tels que l’approche par âge, sexe, diversité (AGD). Cela signifie que ses activités de prévention et d’intervention ciblent de manière globale les épidémies pouvant potentiellement se déclarer dans les zones habitées par des réfugiés en associant la santé publique, l’eau, l’assainissement, les abris, la gestion des camps, la protection, les communications et les moyens de subsistance.

Le HCR a également une longue expérience dans la prévention et la réponse aux épidémies, comme son expérience dans la lutte contre le SRAS et la grippe – à laquelle le COVID-19 est lié –, et avec Ebola. Entre autres choses, le HCR dispose d’un système d’alerte précoce et d’un système de surveillance dans les camps, et il continue à suivre et à évaluer la situation du COVID-19.

Nous avons besoin de vous