Réfugiés et migrants vénézuéliens: lancement d’un plan régional d’aide de 1,35 milliard de dollars

Le HCR et l’OIM ont lancé un plan régional d’aide pour répondre aux besoins humanitaires croissants des réfugiés et des migrants vénézuéliens ainsi que des communautés qui les accueillent.

Une grand-mère vénézuélienne et son petit-fils prennent un repas dans une cantine communautaire à Cucuta, en Colombie. Photo d’archives, avril 2019. © HCR / Vincent Tremeau

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, et l’OIM, l’Organisation internationale pour les migrations, lanceront aujourd’hui un plan régional d’aide d’un montant de 1,35 milliard de dollars pour répondre aux besoins humanitaires croissants des réfugiés et des migrants vénézuéliens en Amérique latine et dans les Caraïbes ainsi que des communautés qui les accueillent.

Au début du mois de novembre 2019, il y avait environ 4,6 millions de réfugiés et de migrants du Venezuela à travers le monde. Près de 80% d’entre eux se trouvent dans des pays d’Amérique latine et des Caraïbes – sans aucune perspective de retour à court ou moyen terme. Si les tendances actuelles se poursuivent, quelque 6,5 millions de Vénézuéliens pourraient se trouver hors de leur pays d’ici fin 2020.

Le Plan régional 2020 d’aide aux réfugiés et aux migrants (RMRP) annoncé dans la capitale colombienne, Bogota, est un outil de coordination et de collecte de fonds établi et mis en œuvre par 137 organisations. Celles-ci travaillent à travers toute la région pour apporter de l’aide dans 17 pays à près de quatre millions de personnes – y compris des réfugiés et des migrants vénézuéliens ainsi que des communautés d’accueil.

Le RMRP 2020 est le résultat d’un vaste processus de consultation sur le terrain auprès des gouvernements hôtes, de la société civile et d’organisations confessionnelles, des communautés locales et de donateurs, ainsi que de réfugiés et de migrants.

Le plan comprend des actions dans neuf secteurs clés : la santé, l’éducation, la sécurité alimentaire, l’intégration, la protection, la nutrition, les abris; les articles de secours et le transport humanitaire; les installations de distribution d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH). Outre la gestion de la situation d’urgence, le RMRP 2020 met fortement l’accent sur l’inclusion sociale et économique des réfugiés et des migrants.

«Seule une approche coordonnée et harmonisée permettra de répondre efficacement aux besoins à grande échelle, qui continuent d’augmenter et d’évoluer au fur et à mesure de l’aggravation de la crise actuelle», a déclaré Eduardo Stein, Représentant spécial conjoint du HCR et de l’OIM pour les réfugiés et les migrants vénézuéliens. «Dans cet objectif, le RMRP 2020 est l’un des instruments clés pour mobiliser des ressources en vue d’une action plus concertée et plus coordonnée.»

«Malgré de nombreux efforts et d’autres initiatives, le problème est bien plus vaste que la capacité de réponse actuelle. Il est donc nécessaire que la communauté internationale redouble d’efforts et augmente ses contributions pour aider les pays et les organisations internationales qui répondent à cette crise», a déclaré Eduardo Stein. «Il faut soutenir davantage les gouvernements, en mettant l’accent sur les problèmes de développement au-delà des besoins humanitaires immédiats.»

Le RMRP 2020 a été élaboré par la Plate-forme régionale de coordination inter-agences, le mécanisme de coordination pour la réponse à la crise des réfugiés et des migrants vénézuéliens. Il est dirigé conjointement par le HCR et l’OIM et composé d’un large éventail d’organisations des Nations Unies, d’ONG et de la société civile.

Le RMRP 2020 sera disponible à 16h heure de Bogota (22h CET) sur le portail R4V.info.