Select a language for this section:

Select a language for our global site:

Select a country site:
 

Une toute nouvelle évacuation de réfugiés depuis la Libye vers l’Italie ; les combats se poursuivent à Tripoli

Un groupe de 98 réfugiés vulnérables a été évacué ce jour depuis la Libye vers l’Italie. C’est la troisième évacuation humanitaire menée directement vers ce pays depuis début 2019.

Un couple somalien et leur fils âgé d’un an dans un autobus qui se dirige vers l’aéroport à Tripoli, en Libye, pour une évacuation vers l’Italie. © HCR/Mohamed Alalem

Alors que la Libye continue de souffrir des conséquences du conflit, ces évacuations sont vitales pour les réfugiés les plus vulnérables vivant dans des centres de détention ou en milieu urbain, et qui ont d’urgence besoin de sécurité et de protection internationale.

Les personnes évacuées sont originaires d’Érythrée, d’Éthiopie, de Somalie et du Soudan, et le groupe comprend 52 enfants non accompagnés. Le plus jeune est Yousef, un bébé somalien de sept mois, né en détention et voyageant avec ses parents. De nombreux réfugiés étaient séquestrés en Libye depuis de longues périodes, certains depuis plus de huit mois.

« Aujourd’hui, nous avons transporté 98 personnes vers un lieu sûr, mais ce n’est encore qu’un petit nombre parmi les milliers de personnes ayant besoin de cette aide. Quelque 3600 réfugiés se trouvent encore dans des centres de détention. Nous devons trouver des solutions de toute urgence pour eux, ainsi que pour des milliers d’autres réfugiés vulnérables vivant en milieu urbain », a déclaré Jean-Paul Cavalieri, chef de mission du HCR pour la Libye.

Le HCR est reconnaissant de la coopération avec le ministère libyen de l’Intérieur et du soutien de notre partenaire LibAid, qui a aidé à obtenir leur libération et leur transfert hors des centres de détention.

« L’évacuation de ce jour est un exemple de solidarité, et nous remercions les autorités italiennes de l’avoir rendue possible. Nous espérons que d’autres pays suivront cet exemple et procéderont à des évacuations humanitaires similaires qui sauveront des vies », a déclaré Roland Schilling, Représentant régional du HCR pour l’Europe du Sud.

Avant l’évacuation, les réfugiés étaient hébergés dans le centre de rassemblement et de départ (GDF) de Tripoli, après que le HCR ait assuré leur transfert depuis les lieux de détention. Au GDF, ils ont reçu de la nourriture, un abri, une assistance médicale, y compris un soutien psychosocial, ainsi que des vêtements et des kits d’hygiène.

Avant cette évacuation, le HCR avait déjà aidé 1474 réfugiés vulnérables à quitter la Libye en 2019, dont 710 vers le Niger, 393 vers l’Italie et 371 qui ont été réinstallés dans d’autres pays en Europe et au Canada.