Pandémie de COVID-19

L’épidémie mondiale du coronavirus constitue une menace pour tous, y compris les réfugiés.

En collaboration avec les gouvernements du monde entier, le HCR veille à ce que les réfugiés bénéficient également d’une protection contre ce virus. Grâce à votre soutien, nous pouvons aider les personnes forcées de fuir à lutter contre le coronavirus.

Partout dans le monde, le HCR protège les personnes déplacées de force ; et vous?

 

Aidez-nous

134 pays

accueillant des réfugiés signalent des cas de coronavirus


79,5​​ millions de personnes

dans le monde ont été forcées de fuir leur foyer

Le coronavirus, ou COVID-19, ne connaît pas de frontières, ni de barrières linguistiques. Il constitue une menace pour tous les habitants de la planète, y compris les réfugiés. Nous ne pouvons vaincre ce virus que si nous travaillons ensemble et faisons preuve de solidarité.  

Près de 85 % des réfugiés dans le monde se trouvent dans des pays dont les infrastructures sont moins développées. Ils vivent souvent dans des conditions de vie difficiles avec un accès restreint à des soins de santé de qualité. De ce fait, ils courent donc un risque supplémentaire de contracter le coronavirus. Les personnes agées en particulier, par nature plus vulnérables, peuvent en être gravement affectées. En outre, de nombreux pays ont fermé leurs frontières dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. Cela rend l’accès aux soins de santé encore plus difficile pour les personnes forcées de fuir.

Le HCR, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés, travaille jour et nuit pour prévenir la propagation du virus et en atténuer les effets. C’est une tâche difficile car la « distanciation sociale » et l’isolement du foyer ne sont pas toujours possibles et/ou efficaces si vous vivez avec plusieurs personnes sous votre toit ou dans votre tente trop petite. De plus, l’eau et le savon sont souvent rares, ce qui fait que le simple lavage des mains est souvent un luxe.

Le coronavirus, ou COVID-19, ne connaît pas de frontières, ni de barrières linguistiques. Il constitue une menace pour tous les habitants de la planète, y compris les réfugiés. Nous ne pouvons vaincre ce virus que si nous travaillons ensemble et faisons preuve de solidarité.  

Près de 85 % des réfugiés dans le monde se trouvent dans des pays dont les infrastructures sont moins développées. Ils vivent souvent dans des conditions de vie difficiles avec un accès restreint à des soins de santé de qualité. De ce fait, ils courent donc un risque supplémentaire de contracter le coronavirus. Les personnes agées en particulier, par nature plus vulnérables, peuvent en être gravement affectées. En outre, de nombreux pays ont fermé leurs frontières dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. Cela rend l’accès aux soins de santé encore plus difficile pour les personnes forcées de fuir.

Le HCR, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés, travaille jour et nuit pour prévenir la propagation du virus et en atténuer les effets. C’est une tâche difficile car la « distanciation sociale » et l’isolement du foyer ne sont pas toujours possibles et/ou efficaces si vous vivez avec plusieurs personnes sous votre toit ou dans votre tente trop petite. De plus, l’eau et le savon sont souvent rares, ce qui fait que le simple lavage des mains est souvent un luxe.

Comment le HCR protège-t-il les personnes déplacées contre le coronavirus ? 

Le HCR fait tout son possible pour protéger les réfugiés contre le coronavirus en leur fournissant des équipements vitaux comme l’accès à l’eau potable, des soins médicaux, du savon et d’autres produits d’hygiène. Nous suivons de près la propagation du virus et attachons une grande importance à la prévention. Nous pronôns également l’égalité d’accès aux vaccins contre le COVID-19 pour les personnes contraintes de fuir. Enfin, lorsque c’est possible, nous soutenons les populations locales et leur fournissons, par voie aérienne, l’équipement nécessaire pour combattre ce virus.

Quelques mesures concrètes :

  • Renforcement des installations sanitaires et WASH (eau, assainissement et hygiène), notamment en augmentant la distribution de savon et l’accès à l’eau potable
  • Conseils et informations sur les mesures de prévention ; 
  • Suivi et médiation pour garantir le respect des droits des personnes forcées de fuir ;
  • Élargissement de l’aide en espèces pour réduire l’impact socio-économique du COVID-19 ; 
  • Soutien des gouvernements en matière de prévention et de soins de santé, notamment par des équipements et des fournitures médicales ; 
  • Apport de matériel pour les abris de secours.

Moi aussi, j’aide les réfugiés

Depuis le début de la pandémie du COVID-19, le HCR travaille jour et nuit pour protéger les réfugiés du monde entier contre le virus. Ainsi, en 2020, nous avons atteint les objectifs suivants :

  • 39,4 millions de personnes déplacées ont reçu une assistance COVID-19, notamment par l’accès à la protection, aux abris, aux soins de santé et à l’éducation ;
  • 33 millions de masques ont été distribués pour prévenir la propagation du virus ;
  • 15,34 millions de réfugiés et de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays ont eu accès à des services de protection, y compris une assistance en matière de violence sexiste.
  • 9,4 millions de personnes déplacées ont reçu une assistance médicale ;
  • 2 millions de femmes et de filles ont été soutenues par le biais de lignes téléphoniques d’aide aux victimes de violences sexuelles ;
  • plus de 907 000 enfants déplacés ont bénéficié d’un enseignement à distance ou à domicile ;
  • 606 000 personnes ont eu accès à un soutien psychosocial.

Mais nous ne pouvons pas agir seuls… 

Le HCR a besoin de 924 millions de dollars (754 millions d’euros) pour aider les réfugiés et leurs pays d’accueil pour renforcer les actions de prévention et le traitement du coronavirus.

Toutes les informations sur le financement dont le HCR a un besoin urgent pour protéger les réfugiés contre ce virus sont disponibles ici.


Je soutiens les réfugiés

 

Plus d’informations utiles :

Comment le HCR protège-t-il les personnes déplacées contre le coronavirus ? 

Le HCR fait tout son possible pour protéger les réfugiés contre le coronavirus en leur fournissant des équipements vitaux comme l’accès à l’eau potable, des soins médicaux, du savon et d’autres produits d’hygiène. Nous suivons de près la propagation du virus et attachons une grande importance à la prévention. Nous pronôns également l’égalité d’accès aux vaccins contre le COVID-19 pour les personnes contraintes de fuir. Enfin, lorsque c’est possible, nous soutenons les populations locales et leur fournissons, par voie aérienne, l’équipement nécessaire pour combattre ce virus.

Quelques mesures concrètes :

  • Renforcement des installations sanitaires et WASH (eau, assainissement et hygiène), notamment en augmentant la distribution de savon et l’accès à l’eau potable
  • Conseils et informations sur les mesures de prévention ; 
  • Suivi et médiation pour garantir le respect des droits des personnes forcées de fuir ;
  • Élargissement de l’aide en espèces pour réduire l’impact socio-économique du COVID-19 ; 
  • Soutien des gouvernements en matière de prévention et de soins de santé, notamment par des équipements et des fournitures médicales ; 
  • Apport de matériel pour les abris de secours.

Moi aussi, j’aide les réfugiés

Depuis le début de la pandémie du COVID-19, le HCR travaille jour et nuit pour protéger les réfugiés du monde entier contre le virus. Ainsi, en 2020, nous avons atteint les objectifs suivants :

  • 39,4 millions de personnes déplacées ont reçu une assistance COVID-19, notamment par l’accès à la protection, aux abris, aux soins de santé et à l’éducation ;
  • 33 millions de masques ont été distribués pour prévenir la propagation du virus ;
  • 15,34 millions de réfugiés et de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays ont eu accès à des services de protection, y compris une assistance en matière de violence sexiste.
  • 9,4 millions de personnes déplacées ont reçu une assistance médicale ;
  • 2 millions de femmes et de filles ont été soutenues par le biais de lignes téléphoniques d’aide aux victimes de violences sexuelles ;
  • plus de 907 000 enfants déplacés ont bénéficié d’un enseignement à distance ou à domicile ;
  • 606 000 personnes ont eu accès à un soutien psychosocial.

Mais nous ne pouvons pas agir seuls… 

Le HCR a besoin de 924 millions de dollars (754 millions d’euros) pour aider les réfugiés et leurs pays d’accueil pour renforcer les actions de prévention et le traitement du coronavirus.

Toutes les informations sur le financement dont le HCR a un besoin urgent pour protéger les réfugiés contre ce virus sont disponibles ici.


Je soutiens les réfugiés

 

Plus d’informations utiles :