Situation en Europe

Les persécutions, les conflits et les violations des droits de l’homme ont forcé plus d’un million de personnes à fuir vers l’Europe pour y chercher la sécurité.

Beaucoup risquent leur vie et affrontent un périlleux voyage.

Faites un don

123,663 personnes ont risqué leur vie pour atteindre l’Europe en 2019. Une grande partie via la Méditerranée


De nombreuses personnes sont portées disparues ou meurent au cours de ce dangereux voyage


Le HCR fournit un endroit sûr pour dormir, des kits de survie et de l’aide médicale

The aftermath of the fire that destroyed the Moria reception centre on Lesvos.

Mise à jour :

11/09/20 : Soutien aux autorités grecques, assurer les soins immédiats et la sécurité de la population touchée et trouver des solutions à long terme.

  1. Le HCR apporte son soutien aux autorités grecques et aux victimes des incendies 
  • Le HCR est présent à Lesbos et nos équipe sur le terrain ont pu apporter leur soutien aux autorités grecques et aux victimes des flammes dès les premier instants de l’incendie 
  • À la demande des autorités grecques, nous avons mobilisé des ressources et de l’aide pour soutenir les personnes touchées par l’incendie et répondre aux besoins humanitaires à court, moyen et long terme.  
  • Nous avons aidé à l’identification, au rassemblement et au transfert urgent vers un lieu sûr d’environ 400 mineurs nonaccompagnés qui étaient auparavant hébergés dans le camp de Moria. En étroite coopération avec l’UNICEF, l’OIM et nos partenaires sur le terrain (Praksis et METAdrasi), les enfants ont été temporairement rassemblés dans le centre de soutien aux enfants et aux familles de Tapuat, près de Moria, qui est géré par l’ONG Iliaktida et l’UNICEF. Ils y ont reçu des soins médicaux et de la nourriture. Les 407 enfants nonaccompagnés ont été transférés sur le continent en fin de journée le mercredi (9 septembre) et le jeudi matin (10 septembre), conformément à l’engagement de l’État grec et au soutien de la Commission européenne.   
  • Le HCR est en train d’identifier les familles de demandeurs d’asile les plus vulnérables qui ont perdu leurs abris à cause des incendies pour les transférer sur le site municipal de Kare Tepe à Lesbos, où, en collaboration étroite avec les autorités municipales, le HCR a mis à disposition 51 conteneurs qui peuvent accueillir environ 300 personnes. 
  • Nous avons pris les dispositions logistiques nécessaires pour pouvoir commencer à livrer progressivement, dès jeudi de cette semaine (10 septembre), aux autorités de Lesbos, quelque 2 000 tentes ainsi que des articles de première nécessité (couvertures, sacs de couchage, matelas, jerrycans, bâches en plastique et articles d’hygiène) qui peuvent servir d’abris temporaires et répondre aux besoins essentiels de 12 000 personnes. 
  • Le HCR a proposé de fournir des halls d’accueil, des toilettes, des réservoirs d’eau et d’autres supports techniques, pour aider les autorités grecques à créer des espaces d’hébergement temporaire.  
  • Nous déployons du personnel spécialisé (en matière de santé, d’abris) et avons mis à disposition des ressources et des services supplémentaires pour répondre aux besoins médicaux et d’interprétation. 

     2. Assurer les soins immédiats et la sécurité de la population touchée devrait être la priorité detous  

  • Le logement est une priorité essentielle pour les personnes touchées par l’incendie ainsi que pour couvrir leurs besoins essentiels en termes d’accès à l’eau, à la nourriture et aux soins médicaux.  
  • Une attention particulière doit être accordée aux groupes vulnérables et aux personnes les plus exposées, notamment les femmes seules, les personnes ayant des problèmes médicaux, les personnes handicapées, les femmes enceintes et les personnes âgées.  
  • Les personnes testées positives au COVID-19 devraient bénéficier de soins spéciaux, de mesures d’isolement et de traitement et du soutien médical nécessaire.   
  1. Lorsque les besoins humanitaires urgents auront été satisfaits, il faudra trouver des solutions à long terme pour les réfugiés et les demandeurs d’asile en Moria et dans d’autres sites sur les îles grecques
  • S’il est désormais urgent de répondre aux besoins humanitaires immédiats de la population touchée, les incidents survenus en Moria démontrent la nécessité de prendre des mesures durables pour améliorer les conditions de vie, réduire la surpopulation, améliorer la sécurité, les infrastructures et l’accès aux services dans les cinq centres d’accueil des îles grecques.  
  • Le HCR avertit depuis longtemps sur la nécessité de s’occuper de la situation et des conditions des demandeurs d’asile dans les îles de la mer Égée.  
  • La Grèce doit continuer à être soutenue par les pays européens et les institutions de l’UE, en assurant la protection immédiate des personnes les plus menacées grâce à des ressources et des capacités continues dans le pays et en partageant la responsabilité par le biais de réinstallations accélérées des enfants non accompagnés et d’autres personnes vulnérables. 
  • Le HCR continuera d’aider les autorités grecques à répondre aux défis à court et à long terme.  

Je veux aider

09/09/20 : Le HCR offre son soutien alors qu’un violent incendie a détruit un centre d’accueil pour demandeurs d’asile à Moria.

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, déplore l’incendie qui a détruit en majeure partie le Centre d’enregistrement et d’identification (RIC) de Moria et remercie les autorités locales, notamment les pompiers et les services d’urgence, qui ont aidé à contenir l’incendie et à porter secours aux personnes. Jusqu’à présent, aucune victime n’a été signalée.

Nous avons immédiatement déployé notre personnel sur le terrain et offert notre aide aux autorités grecques, car nous sommes préoccupés par la situation de quelque 12 000 demandeurs d’asile, dont plus de 4000 enfants, ainsi que par celle d’autres groupes vulnérables, y compris 407 enfants non accompagnés, femmes enceintes et personnes âgées.

Nous avons reçu des informations faisant état de tensions entre les habitants des villages voisins et les demandeurs d’asile qui tentaient de rejoindre la ville de Mytilène. Nous demandons à tous de faire preuve de retenue et exhortons toutes les personnes qui résidaient auparavant au RIC – qui était en quarantaine car quelque 35 personnes y avaient été testées positives au Covid-19 – de restreindre leurs mouvements et de rester à proximité du RIC, durant la recherche d’une solution temporaire d’hébergement.

Depuis 2016, plus de 840,000 réfugiés et migrants ont risqué leurs vies pour traverser la Méditerranée et atteindre l’Italie, la Grèce ou l’Espagne.

Un trajet extrêmement dangereux vers l’Europe

Cette migration vers l’Europe continue de prélever un lourd tribut en vies humaines. Depuis le début de 2018, plus de 3500 personnes auraient péri ou disparu en mer en tentant de traverser la Méditerranée. Ces risques ne prennent pas fin une fois qu’ils ont rejoint l’Europe. Ceux qui poursuivent leur route dans l’illégalité font le récit de nombreux types d’abus, notamment leur refoulement aux frontières.

Aide aux réfugiés en Méditerranée

Ceux qui arrivent en Europe ont besoin d’être reçus et assistés de manière adéquate — notamment les personnes ayant des besoins particuliers, dont les enfants séparés et non-accompagnés et les survivants de violences sexuelles. L’UE doit faire preuve de plus de solidarité pour assurer leur protection, y compris au moyen de procédures efficaces et accélérées de regroupement familial et de réinstallation.

Vu le nombre de vies en jeu, les opérations de sauvetage en mer doivent demeurer une priorité pour tous les acteurs engagés.

« La vérité pure et simple est que les réfugiés ne risqueraient pas leur vie en entreprenant un voyage si dangereux s’ils pouvaient vivre en paix là où ils sont.»

Melissa Fleming, HCR

Quelle aide le HCR offre-t-il?

Accueil et la protection des réfugiés en Grèce et les pays des Balkans

En Grèce et dans les Balkans, nous renforçons l’échange d’informations et, en coopération avec les autorités locales, nous mettons des centres d’enregistrement en place. Nous identifions également ceux qui ont besoin de soutien particulier et nous transmettons les informations nécessaires aux personnes en fuite.

Support et protection des enfants

Les enfants réfugiés et migrants arrivant et séjournant en Europe sans leurs parents ou tuteurs sont identifiés et il leur est assuré qu’ils reçoivent un traitement adapté.
Le HCR encourage également les gouvernements à fournir un accueil alternatif et des soins supplémentaires.

Soutien des autorités locales en Grèce

Le HCR aide les autorités à consolider leurs capacités d’accueil et d’enregistrement. A la demande du gouvernement grec, le HCR soutient le gouvernement dans l’accueil des demandeurs d’asile, dans la création d’abris d’urgence et dans la fourniture d’eau et de services sanitaires.

Protection au niveau européen 

En outre, le HCR a développé une vision pratique de l’engagement global de l’UE envers les réfugiés et de la réforme de son système d’asile dans un document intitulé Mieux protéger les réfugiés en Europe et dans le monde

Ensemble, avec votre appui, nous pouvons apporter à des millions de personnes l’aide dont elles ont cruellement besoin.

Faites un don